Phlogophora meticulosa

       Appelée Craintive ou Méticuleuse (Phlogophora meticulosa) - ne replie-t-elle pas soigneusement ses ailes au repos pour se donner un air de feuille séchée ? - cette noctuelle s’observe de mai à novembre. Elle peut devenir une réelle nuisance dans les régions viticoles quand elle prolifère certaines années, les chenilles s’attaquant aux bourgeons des vignes, chenilles vertes au début et brunissant avant la nymphose. Imago aux ailes dépliées :
Page récapitulative au sujet de cet insecte :

Dans le bulletin, ce signe indique un liens extérieurs à consulter (cliquer) :

          AVRIL 2016 (7)



       Quelques nouveautés dans le site depuis la parution du bulletin 06 : la Mariée ou Lichenée du saule (INS-4428 Catocala nupta), la Stéganie du peuplier (INS-4459 Stegania trimaculata), un petit hétéroptère Nabidae (INS-4472 Himacerus apterus), le Faux-casque (noctuelle) (INS-4481 Noctua interjecta), le Crochet (INS-4511 Laspeyria flexula), un hyménoptère de la famille Crabronidae (INS-4533 Mellinus arvensis), un trichoptère (INS-4535 Ceraclea nigronervosa) et la Xanthie cannelle ou paillée (INS-4560 Xanthia ocellaris).

Les voici :
(images cliquables)

 Catocala nupta Stegania trimaculata Himacerus apterus
 Noctua interjecta Laspeyria flexula Mellinus arvensis
 Ceraclea nigronervosa Xanthia ocellaris

        Seconde parution dans la série "Cahier d'identification" : Cahier d'identification des Orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse paru aux Editions Biotope : (Éric Sardet - Christian Roesti et Yoan Braud) (Format : 24 x 16.5 cm - 302 pages). Toutes les espèces sont traitées. Chaque photographie est accompagnée de croquis, de cartes et lexiques, etc. Un CD sonore complète la documentation.
(image cliquable)

Biotope

        Ce gadget d'environ 6 cm en forme de "scarabée" se déplace à grande vitesse et à grands bruits. Il est capable de se "remettre sur pattes" quand on le renverse. Fonctionne avec trois petites piles LR44. Amusant... voire effrayant (HexBug nano scarab).

Blatte-gadget

        La ponte observée le 2 août 2015 (Lymantria dispar ou Porthetria dispar qui porte divers noms vernaculaires : Bombyx disparate / Zigzag / Bombyx spongieux / Mite Gitane / Disparate / Spongieuse...) vient de donner les premières chenilles (2.5 mm) depuis la mi-mars 2016.

(image cliquable)

  Lymantria dispar Lymantria dispar

        Celle du Bombyx antique observée le 3 août 2015 (Orgyia antiqua - Bombyx antique ou Etoilée) également. Chenilles (2 mm) depuis la fin mars 2016.

(image cliquable)

  Orgyia antiqua Orgyia antiqua


        À découvrir (1) : Les Incroyables Histoires naturelles de Jean-Henri Fabre - textes choisis et présentés par Yves Cambefort - préface de Christine Rollard. Editions Gründ 2014. (Format : 285 x 245 mm - 192 pages)

Jean-Henri Fabre


        Comme chaque année, Leptoglossus occidentalis, la grande Punaise américaine du pin considérée comme invasive en Europe se rencontre de temps en temps (voire rarement). Surveillée depuis quatre ou cinq ans, celle-ci ne semble pas proliférer actuellement.

Leptoglossus occidentalis


       Le monde secret du Rhinocéros (Oryctes nasiconis) croqué par Xavier Canonne : (image cliquable)

Rhinocéros

       Le numéro 180 de la revue Insectes sort de presse. En couverture l'Ecaille fermière ou Ecaille villageoise (Arctia villica ou Epicallia villica) photographiée par Bastien Louboutin.
Adhésion et abonnement : 

(image cliquable : sommaire)

Insectes 180

       Titres à découvrir : La mise en œuvre du Plan national d'actions en faveur des Odonates - Le Dodo des Dermaptères - Anatomie et structure des yeux composés - Le Lucane du Chili - Le Drone, auxiliaire potentiel de toutes les luttes - Observer facilement les petites bêtes de la mare - Une action citoyenne en faveur des pollinisateurs sauvages - Des insectes artificiels - La Boîte à insectes - Le Pique-prune.


       Août 2015 - Orgyia antiqua, le Bombyx antique : sitôt sortie de son cocon, et après un accouplement presque immédiat (la puissance des phéromones sécrétées par la femelle est telle que les mâles ne tardent guère à se présenter), la femelle aptère commence à pondre à même la toile-cocon. Éclosion au printemps suivant.  
(image cliquable)

Orgyia antiqua
   (1) Remerciements : R. et G. Di Tullio.