Dorcus parallelipipedus

       Le Dorcus parallélipipède (Dorcus parallelipipedus) - aussi appelé Petite biche en référence à la femelle du Lucanus cervus nommée Biche - ne dépasse guère 35 mm Ce coléoptère apparaît tôt dans le printemps et ne vole que le soir. Outre les principaux grands végétaux de la forêt (chênes, ormes, frênes...), la femelle colonise volontiers les vieux arbres fruitiers qui dépérissent pour y pondre ses œufs. Les larves aident fortement à la réduction des souches. On peut classer ce coléoptère dans les lucanidés sans grandes mandibules. Le dimorphisme sexuel est léger. La femelle présente des mandibules un peu plus restreintes et arbore deux petits tubercules sur le front (voir INS-4354 ). La tête du mâle est un peu plus large que celle de la femelle (voir INS-2266 ). Beaucoup moins rare que son cousin Lucanus cervus pouvant atteindre une taille de 85 mm
Page récapitulative au sujet de cet insecte :

Dans le bulletin, ce signe indique un lien extérieur à consulter (cliquer) :

          OCTOBRE 2016 (8)


(image cliquable)
Dorcus parallelipipedus

       Quelques nouveautés dans le site depuis la parution du bulletin 07 : une petite coccinelle noire (INS-4631 Chilocorus bipustulatus), un trichoptère (INS-4657 Limnephilus sp. probablement Limnephilus auricula), un petit hétéroptère Lygaeidae (INS-4666 Rhyparochromus vulgaris), les trois stades larve-nymphe-imago du syrphe Scaeva selenitica (INS-4672 INS-4685 INS-4711), un charançon Curculionidae (INS-4674 Cionus tuberculosus), un autre trichoptère (INS-4679 Stenophylax permistus), l'accouplement de la Tordeuse de l'œillet (INS-4688 Cacoecimorpha pronubana), la chenille de cette Tordeuse de l'œillet (INS-4716 Cacoecimorpha pronubana), la chenille de l'Hibernie défeuillante (INS-4695 Erannis defoliaria), un petit lépidoptère Gelechiidae (INS-4706 Chrysoesthia drurella), un autre petit lépidoptère Tortricidae (INS-4713 Aethes smeathmanniana), autre Tortricidae (INS-4726 Ditula angustiorana), une Clivine (INS-4754 Clivina sp. probablement Clivina fossor), la chenille de la Petite queue fourchue du hêtre aussi appelée Dicranoure furcule ou Harpye fourchue (INS-4763 Furcula furcula), et le petit papillon Crambidae (INS-4777 Crambus pascuella).

Les voici :
(images cliquables)

 Chilocorus bipustulatus Limnephilus sp. Rhyparochromus vulgaris
 Scaeva selenitica Scaeva selenitica Scaeva selenitica
 Cionus tuberculosus Stenophylax permistus Cacoecimorpha pronubana
 Cacoecimorpha pronubana Erannis defoliaria Chrysoesthia drurella
 Aethes smeathmanniana Ditula angustiorana Clivina sp.
 Furcula furcula Crambus pascuella

        À découvrir ou redécouvrir aux éditions Delachaux et Niestlé : déjà paru en 2010 : Toutes les bêtises sur la nature que les grands racontent aux enfants de François Lasserre (Format : 145 x 175 mm - 128 pages ), de quoi se remettre les idées en place, et un autre paru en 2014 : Safari dans la bouse et autres découvertes bucoliques de Marc Giraud (Format : 145 x 175 mm - 128 pages ) les deux illustrés par Roland Garrigue. De vrais moments de bonheur à partager... entre grands et petits.

Delachaux

        Trois aides à l'identification parues également aux Éditions Delachaux et Niestlé :
Hémiptères de France, de Belgique, du Luxembourg et de Suisse (Romain Garrouste - 2015) (Format : 135 x 190 mm - 320 pages).
Fourmis d'Europe occidentale (Claude Lebas - Christophe Galkowski - Rumsaïs Blatrix et Philippe Wegnez - 2016) (Format : 135 x 190 mm - 416 pages) et
Coléoptères du Bassin parisien (Bruno Mériguet et Pierre Zagatti - 2016) (Format : 135 x 190 mm - 288 pages).

Delachaux

       Parus depuis le bulletin précédent :
       Le numéro 181 de la revue Insectes. En couverture : l'Osmyle à tête jaune (Osmylus fulvicephalus)
cliché de Pierre Tillier.
Adhésion et abonnement : 

Insectes 181

       Titres à découvrir : Insectes et changements climatiques (Bruno Didier) - L'akokono un mets apprécié au Ghana (Pierre-Olivier Maquart, Marine Popoff et Jesse Willems) - Les tâteurs d'air l'antenne des insectes (Michel Gauidichon et Monique Berger) - La Psyché du gramen (André Lequet) - Nebula extincta comme son nom l'indique (Bruno Didier) - Déjeuners barbares (Frédéric Dariet) - Reconnaître les petites bêtes de la mare (Bruno Didier) - La Mante diabolique (G.A. Poujade - In : La Nature, 1891) - Lucane, Rosalie Le point sur les enquêtes (Mathieu de Flores et Annabelle Sueur) - Mégaloptères et Névroptères à larves aquatiques un nouvel inventaire national (Pierre Tillier) - L'émergence de la nouvelle Maison des insectes (Hervé Guyot)...


et le numéro 182. En couverture : Coccinelles à sept points (Coccinella septempunctata)
cliché d'Hervé Guyot.

Insectes 182

       Au sommaire : Les Coléoptères aquatiques des mares de Basse-Normandie (Lionel Picard) - Coccinelles de France : de comptines en comptages (Association des Coccinellistes de France) - Zygènes et papillons de jour... ...du Loiret (Frédéric Archaux, Michèle Bichaud, Patrice Chatard, Franck Faucheux et Antoine Lévêque) - En quête des... Phasmes de France (François Tetaert) - Méga-scarhino et Larveyette insectes envahisseurs moches (Alain Fraval) - Hétéroptères aquatiques un nouvel inventaire national (Jean-François Elder) - Le Levuana du cocotier le papillon sacrifié (Bruno Didier) - La Blatte géante du Mexique (LucienClaivaz et Hervé Guyot) et les rubriques habituelles...


         Nostalgie...
       Tableau didactique du début des années 1900, édité par Les Fils d'Émile Deyrolle Mobilier et Matériel pour l'Enseignement (Émile Deyrolle, entomologiste et éditeur - 1828-1917) rue du Bac à Paris (47x59 cm).

tableau

       Les tordeuses vues par Xavier Canonne : (image cliquable)

Tordeuses

       Les calendriers 2017 sont disponibles à télécharger gratuitement sur le site     (12 pages A4 au format PDF- 2 modèles)
(images cliquables)
calendriers        (1 page A4 au format PDF)
calendrier


        Infrastructure... l'autoroute des fourmis
       Ces fourmis ont réalisé la jonction d'une partie de leur nid souterrain et de l'autre située dans un bac étanche en fibrociment par deux galeries couvertes, l'une réservée au trafic ascendant et l'autre destinée au trafic descendant. Ce double tunnel fait de terre et de débris divers dissimule une circulation très intense.

fourmis

       Le bon usage...
       Spécialistes du cordage en tout genre, les Tortricidés n'auraient certes pas manqué de travail actuellement dans le domaine de la construction ou du sport, voire du cirque. Tirant inlassablement leurs filins pour modeler les feuilles afin d'en profiter comme abri souvent précaire ou comme salle d'accouchement réservée à la nymphose, ils sont les experts en construction végétale, mais le plus remarquable est qu'ils peuvent déguster leur demeure en cas de fringale. Avez-vous déjà essayé de manger vos murs en période de disette ? Ici la chenille du Tortricidé Cacoecimorpha pronubana grignotant un peu de sa construction en rouleau afin de reprendre quelques forces. Imaginons des habitations comestibles ! (Vos projets sont les bienvenus à entomart@gmail.com)  

(image cliquable)

Cacoecimorpha pronubana